Un travail en ateliers des membres de l’Assemblée citoyenne de la démarche Strasbourg Écologiste et Citoyenne

En réaction à la pandémie de Covid-19, le gouvernement français a imposé le confinement de la population à compter du 17 mars 2020 à 12h. Dès le 20 mars, des colistier·es et sympathisant·es de Strasbourg Écologiste & Citoyenne, dont certain·es étaient mobilisé·es sur le terrain pour accompagner et soigner les Strasbourgeois·es, se sont organisé·es pour recueillir, analyser, mettre en perspective des connaissances sur cette crise et ses impacts en matière environnementale, économique, sociale et démocratique. La notion de résilience est très vite devenue centrale.

Comment pouvons-nous anticiper les chocs, se préparer, s’adapter et être capables de rebondir face à la survenue de crises majeures ?

La réflexion engagée pendant la période de confinement s’est attachée à créer une définition commune de la résilience, terme souvent utilisé mais dont la signification n’est pas toujours univoque.

Notre vision de la résilience est fondée sur notre capacité collective à rebondir, revivre, reprendre forme après une crise. La résilience de notre ville est ainsi à construire au carrefour de pratiques politiques qui doivent contribuer à assurer une adaptation aux nouvelles circonstances.

Une analyse fine de la crise sanitaire nous permet d’identifier son impact et les leviers déployés par les collectivités locales mais également nationales et internationales pour y faire face. Mobilités, accessibilité aux espaces de nature, violences intrafamiliales, conséquences de la crise sur l’économie… de très nombreux aspects de notre vie et de notre ville doivent être adaptés.

La résilience imprègne le projet écologiste et citoyen pour Strasbourg

Notre projet municipal pour l’élection du 15 mars 2020 a été construit collectivement, autour des trois défis écologique, social et démocratique auxquels notre ville et ses habitant·es doivent faire face. Il proposait de nombreuses actions pour faire de Strasbourg la capitale européenne de la transition écologique, sociale et démocratique, prenant en compte les enjeux d’avenir et les aspirations de la population. La crise du Covid-19 ne remet pas en cause ce projet. Plus que jamais, nous devons mettre en œuvre des politiques ambitieuses, pour répondre à la nouvelle situation économique et sociale au sortir de la crise, sans occulter les enjeux environnementaux et démocratiques.

Une webconférence organisée le 9 mai avec les membres de l’Assemblée citoyenne a rassemblé plus de 70 personnes autour de la question de la résilience. Lors de ce débat, nous avons échangé autour de la temporalité et de la finalité d’une stratégie de résilience : il ne s’agit pas uniquement de répondre à une crise ponctuelle. Au contraire, nous devons construire un futur et une ville vivables et désirables pour tou·tes, gagner en agilité et capacité d’adaptation des habitant·es et de l’espace urbain et penser la résilience sur le long terme.

La réflexion continue… restez connectés !

Retrouvez la présentation de synthèse lors de l’Assemblée citoyenne (en visio-conférence) : cliquez ici (PDF, 5,8 Mo)